Situation de précarité : pourquoi gérer durablement son logement ?

Le 11 septembre dernier, une dizaine d’organisations chargées d’animer des ateliers de sensibilisation à la gestion durable des logements, destinés à un public précarisé ont rencontré les Ministres de l'Energie et de l'Action sociale.

Pourquoi une telle initiative ?

Les personnes en situation de précarité peuvent être fortement affectées par une gestion inadaptée de leur logement : consommation excessive, privation énergétique, mauvaise ventilation,… En partageant leur expérience, les porteurs de projets souhaitent sensibiliser les Ministres wallons à la nécessité de porter une attention particulière à ce public dans les politiques régionales liées à l’énergie.

Les ateliers ont été lancés dans le cadre du plan pluriannuel 2016-2019 de l’Alliance Emploi-Environnement. Au quotidien, des organisations (régie de quartiers, associations socioculturelles ou d’éducation à l’environnement,…) vont à la rencontre de personnes défavorisées afin de les sensibiliser à l’importance d’une gestion durable de leur logement : une ventilation adéquate, un chauffage suffisant, des gestes simples permettant d’économiser de l’énergie ou d’éviter les problèmes d’humidité, … des petits trucs et astuces pour un logement moins coûteux, plus sain et plus confortable.

Les porteurs de projets s’adressent principalement à des publics désaffiliés ou qui n’iraient pas spontanément vers des structures telles que les CPAS, qui mènent des actions de sensibilisation luttant contre la précarité énergétique.
Organisés sans tabou, les ateliers collectifs permettent de rassembler les participants, dans une dynamique de co-apprentissage. Des échanges se créent autour de la thématique du logement, une relation de confiance s’établit entre participants et avec les animateurs. Certaines personnes ayant perdu confiance en elles la retrouvent au fil des ateliers.

A l’aide de supports didactiques et ludiques, ces réunions permettent d’aborder des thématiques parfois très complexes comme la condensation ou la propagation de la chaleur par exemple, en illustrant les phénomènes physiques de manière très visuelle afin qu’ils soient intégrés par le public. Ce sont ces petites expérimentations que les représentants des Ministres ont eu l’occasion de découvrir, lors de cette rencontre avec les porteurs de projets.

Le besoin d’une meilleure sensibilisation à la gestion durable des logements n’est pas marginal. Les personnes en situation de précarité habitent, en effet, souvent dans des bâtiments plus anciens qui sont parmi les premiers visés par la Stratégie wallonne de rénovation à long terme des bâtiments.

En savoir plus: les sites des porteurs de projets :

Partager