Premier Plan de Prévention et de Promotion de la Santé en Wallonie

 

Suite à la 6ème réforme de l’Etat, la prévention et la promotion de la santé ont été transférées à la Wallonie. Il a d’abord été nécessaire de repenser ce secteur dans le dispositif décrétal wallon, pour ensuite y insérer le Plan de Prévention et de Promotion de la Santé (PPPS). Ce plan est le résultat d’une démarche participative inédite : plus de 150 partenaires du secteur de la santé et d'horizons divers ont été consultés pour le réaliser au sein d'une dizaine de groupes thématiques.

Des constats, un premier plan

Une majorité des maladies qui affectent les Wallonnes et les Wallons trouvent leurs causes dans des facteurs qui sont modifiables. On estime que la santé de la population des pays industrialisés dépendrait à 40% de facteurs socio-économiques (l’éducation, le niveau de revenu, les conditions de travail, etc.) et 30% des comportements de santé (tabac, alimentation, activité physique, consommation d’alcool et activité sexuelle). Dès lors, agir sur ces « déterminants de santé » permet de réduire le risque de maladies non-transmissibles (diabète, AVC, cancers, maladies cardiaques…).
 
Ce nouveau dispositif est aussi l’occasion de faire évoluer le secteur de la promotion vers la santé dans toutes les politiques (Health in all Policies) comme le recommande l'Organisation mondiale de la santé. En effet, la santé est déterminée par un ensemble de facteurs qui ne relève pas uniquement du domaine de la santé : qualité de l’air, sécurité routière, alimentation saine, santé mentale au travail, matériaux de construction de l’habitat (amiante, Polluants atmosphériques, etc.).
Pour évoluer dans ce sens, le Plan prévoit la mise en place d’une instance d’évaluation d’impact en santé qui fournira des avis scientifiques sur des projets et des politiques qui ne relèvent pas de la santé.
 

5 axes de travail

Ce PPPS se compose de cinq axes thématiques définis en fonction de leur importance en termes de santé :

Axe 1 : Promotion des milieux de vie

  • Alimentation et activité physique
  • Lutte contre le tabagisme

Axe 2 : Promotion d’une bonne santé mentale et du bien-être global

  • La prévention des usages addictifs et la réduction des risques
  • La promotion d’une bonne santé mentale et du bien-être global (y compris lutte contre le suicide)
Axe 3 : Prévention des maladies chroniques
Axe 4 : Prévention des maladies infectieuses y compris la politique de vaccination
Axe 5 : Prévention des traumatismes et promotion de la sécurité
 
Pour chaque axe, des objectifs de santé sont fixés. Le plan propose le type d’actions (information, formation, dépistage…) à mener pour les réaliser.
Des objectifs transversaux comme la prise en compte des inégalités sociales de santé sont rappelés comme toile de fond pour l'ensemble du plan.
Un comité de pilotage est chargé de l’accompagnement et de l’évaluation du plan. Tous les cinq ans, ce comité de pilotage stratégique réalisera une évaluation du dispositif et le transmettra au gouvernement.
 
Télécharger le Plan de Prévention et de la Promotion
Partager