Plan Prévention Santé Horizon 2030 - Les enjeux majeurs de la prévention et de la promotion de la santé en Wallonie

Le 16 février 2017, un note-cadre présentant les enjeux majeurs du futur Plan de Prévention Santé à l’horizon 2030 visant à accroître la santé, la qualité de vie et le bien-être de toutes les Wallonnes et de tous les Wallons a été présenté au Gouvernement wallon.

Suite à la 6e réforme de l’Etat et aux accords de la Sainte Emilie, de nombreuses compétences en matière de santé publique ont été confiées à la Wallonie. C’est notamment le cas de la prévention et de la promotion de la santé dont le transfert permet d’en redéfinir le cadre pour une meilleure prise en compte des enjeux en Wallonie.

Au cours des 50 dernières années, les modes de vie se sont considérablement modifiés. Si les progrès spectaculaires de la médecine ont permis d’allonger sensiblement l’espérance de vie, la chronicisation accrue des maladies impacte lourdement la qualité de vie des patients mais aussi le budget des soins de santé. A cela s’ajoutent d’autres problématiques telles que celles de la santé mentale ou encore certaines maladies infectieuses qui restent d’actualité malgré les progrès de la science.

 

Or, un mode de vie sain permettrait d’éviter un grand nombre de ces maladies, voire même 75 % des maladies chroniques selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il est dès lors fondamental de doter la Wallonie d’un Plan Prévention ambitieux qui contribuera au bien-être de chacun.

L’objectif est de contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population wallonne grâce à un dispositif solide dont les effets se déploieront sur le long terme, à l’horizon 2030.

Une méthodologie rigoureuse

Depuis un an, une analyse en profondeur des données épidémiologiques des indicateurs de santé ainsi que des principaux déterminants de la santé a été menée pour avoir une vision globale de la situation en Wallonie.

Ce travail rigoureux a été réalisé avec l’appui de l’administration wallonne, de l’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité) et des acteurs ayant une expertise méthodologique en matière de documentation, de recherche et d’évaluation dans le domaine de la promotion de la santé, tels l’Observatoire wallon de la Santé et les services communautaires de promotion de la santé (APES de l’ULg, Réseau de l’UCL, SIPES de l’ULB et Question Santé).

Les bases du Plan de Prévention et de Promotion de la Santé ont ensuite été présentées et débattues avec des experts scientifiques au Centre européen de l’Organisation Mondiale de la Santé à Copenhague en novembre 2016 afin de bénéficier de leurs conseils et de la validation de la méthodologie suivie.

5 axes stratégiques thématiques

Après l’analyse du contexte épidémiologique de la Wallonie, 5 axes d’actions prioritaires ont été retenus selon leur importance en termes de santé publique, leur gravité et le potentiel avéré en matière d’éviction ou de réduction. D’autres thématiques de santé pourront être ajoutées en fonction de problèmes de santé publique émergents.

  • Promotion des modes de vie et des milieux de vie favorables à la santé : promotion d’une alimentation équilibrée, lutte contre la consommation excessive d’alcool et contre le tabagisme, promotion de l’activité physique et lutte contre la sédentarité.
  • Promotion d’une bonne santé mentale et du bien-être global : ceci comprend également la confiance, l’estime de soi et le développement des « life skills » (ou « compétences liées à la vie quotidienne »). Il s’agit de la promotion du bien-être et d’une bonne santé mentale, de la prévention de l’usage addictif d’alcool et d’autres substances psychoactives (cannabis, héroïne, psychotropes…) et de la prévention du suicide.
  • Prévention des maladies chroniques : prévention de maladies de l’appareil circulatoire, du diabète de type II et des maladies respiratoires ainsi que la prévention des cancers.
  • Prévention des maladies infectieuses, y compris la politique de vaccination et les infections sexuellement transmissibles.
  • Prévention des traumatismes non intentionnels et la promotion de la sécurité.

En savoir plus:

Communiqué de presse du Gouvernement wallon

Partager